RSS

Trouver sur Internet des pendentifs de perles de Tahiti

Varietes de teintes et d'orients des perles de culture de tahiti

Variétés des teintes et d'orients des perles de Tahiti

La perle de Tahiti est un gemme d’une très grande séduction, elle est aussi une perle classée parmi les plus onéreuse de part sa dimension, sa rareté, sa beauté. Sa dimension : son diamètre peut varier de 8 mm à 20 mm, ses formes peuvent être sans ordre, comme les perles baroques ou bien rondes avec quelques singularités de surface en plus ou moins grande quantité. Le charme de la perle de Tahiti c’est l’opposition qu’elle propose face à toutes les autres perles. Elle ose être  » noire  » avec l’audace de la pureté. La perle de Tahiti est envoutante, elle fascine avec sa beauté, son originalité, sa personnalité. Elle se défend,  avec élégance, « seule » en tant que bijou à part entière. C’est pourquoi des bijoux composés d’une ou deux perles sont très prisés.

Un collier de perles de culture de Tahiti compte en moyenne une quarantaine de perles. Ces bijoux  se classent parmi les plus onéreux dans la gamme des  bijoux de perles de culture. Parce qu’elles disposent d’une grande force de séduction, les perles de culture de Tahiti peuvent être alors singularisées en se plaçant comme élément principal d’un bijou avec une joaillerie légère ou sophistiquée selon les goûts de la personne. C’est alors qu’une simple bélière peut faire la différence. Elle peut être toute simple, comme un anneau en métal précieux (Or, Platine, Argent) ou en Acier Étain, (ou tout autre métal doté d’une certaine noblesse) pour être utiliser en tant que bijou. Cette bélière peut se sophistiquer autant que l’artiste joaillier le projette. Ensuite un prix de revient viendra s’ajouter au prix de la perle pour former le prix final que vous trouverez en magasin.

vitrine de site de vente en ligne de bijoux de perles de tahiti

Vitrine Internet de Vente de Bijoux

L’objet de présenter un article à la vente reste identique sur Internet ou dans la vitrine d’une rue commerçante. Le passant ou l’Internaute peut consulter, voir, apprécier des articles qui lui sont présentés. Le bijoutier va placer en vitrine des pendentifs de perles de culture de Tahiti avec la variété dont il dispose dans son stock. Une fois un article vendu il est alors retiré de la vitrine, remplacer autant de fois que de modèles existent en stock. Le bijoutier devra alors remonter ou commander à nouveau cette référence s’il veut pouvoir en commercialiser d’autres. Cela implique qu’il immobilise des capitaux à la hauteur de sa capacité financière. Seule cette situation lui permet de proposer à la vente des bijoux. Un bijou présenté en vitrine avec une perle de 10 mm de teinte verte foncée à reflet bronze et aubergine sera « Le » bijou disponible. Pour vendre il lu faut donc monter la perle sur la bélière afin d’en faire un bijou fini. Sur Internet les choses se passent d’une autre manière. Car le marchand propose une diversité de possibilités sur une même bélière. Il peut à sa guise proposer la photo d’un bijou composé d’une bélière et d’une perle de 10 mm tout en indiquant que la teinte, l’orient et le diamètre de la perle peuvent être modifiés selon les souhaits du client. Une fois la vente effectuée, l’article (l’item) est toujours dans la vitrine et disponible pour une autre client qui passerait devant cette vitrine virtuelle quelques secondes plus tard, sans qu’il y est une interruption de présentation. Comprenez ici que l’investissement est totalement différent, le marchand n »est pas dépendant d’un stock de bijoux déjà montés, ces derniers sont assemblés en fonction de la demande, Son stock évolue en fonction de la demande sans avoir la contrainte des montages à l’avance des bijoux mis à disposition de la clientèle. Il apparait évident que la vitrine d’un marchand de bijoux est plus difficile à gérer que celle d’un site internet commercialisant des bijoux. Cette lourdeur de gestion se répercute sur les prix de vente.

Pendentif Or blanc et perle de culture de Tahiti

Pendentif Or et diamant et perle de culture de Tahiti

Un joaillier est en mesure de vous réaliser à peu près tout ce que vous souhaitez. Tout est une question d’accord sur le budget à consacrer au bijou souhaité. Pour les pendentifs de perles de culture de Tahiti sa marge de manœuvre est plus étroite. Il lui faudra, selon vos exigences, établir son devis sur la joaillerie puis sur la perle que vous aurez exigée. Bien entendu il ne dispose pas de tous ces éléments dans son stock. Son métier va lui permettre de réaliser toute la joaillerie, dans son office, pour la perle il va devoir se rapprocher d’un fournisseur, généralement un grossiste, ou un importateur auprès duquel il a des prix négociés à l’année, ainsi il pourra faire l’acquisition d’une perle et d’une seule. Il ne saurait faire entrer une dizaine de perles pour s’assurer de proposer un large choix et d’avoir la certitude que le bijou sera à l’image que vous vous êtes fait. Il a tout loisir de vous présenter une perle et d’en retirer les informations sur votre engouement. Il a la capacité d’effectuer un échange auprès de son fournisseur pour coller parfaitement à vos exigences. Toutes ces dispositions vont prendre du temps, ce temps c’est aussi de l’argent dont le coût viendra se répercuter sur le prix final. Le bijoutier est un détaillant qui obtient des prix pour la vente au détail. Ses achats ne sont pas en grosse quantité, cela affecte les prix de revient.

Comment faire pour avoir le choix dans la variété des teintes, des formes des perles de culture de Tahiti avec des prix intéressants ?

Arrivee sur l'atoll de Nego-Nego en Polynesie Française

Arrivée sur l'Atoll de Nego-Nego - Polynesie Française -

Se rendre directement sur place, en Polynésie Française, à Tahiti dans les Atolls afin de négocier avec des fermiers une perle qui sera celle choisie pour votre pendentif de perle de culture de Tahiti ? Le voyage est merveilleux et l’endroit idyllique, des souvenirs extraordinaires c’est certain, mais l’aspect prix de revient risque de changer du tout au tout, sans avoir la certitude d’acheter au meilleur prix. Ou alors utiliser les services de professionnels dont le métier est le négoce de perles auprès des fermiers de perles. C’est sans aucun doute la meilleure solution. Vous aurez alors un choix très important tant dans les teintes, les formes, les orients que des prix de vente à l’unité. Jean Gautier et Josy Borselli de la compagnie NETPERLES, proposent des perles de Tahiti dans toutes les variétés existantes. Leurs critères sont la satisfaction des clients. Leurs yeux travaillent pour vous, leurs expériences (20 ans à eux deux) leurs confèrent la capacité de savoir ce qu’attend la clientèle européenne. Ils mettent à la disposition des professionnels d’une part et du grand public d’autre part une très large et grande variété de perles permettant le montage et l’assemblage de pendentifs de perles de culture de Tahiti tout à fait exceptionnels. Ce travail quotidien de négoce,  d’importation et d’exportation des perles de culture de Tahiti ainsi que les Perles d’Eau Douce de Chine, Perles Akoya du Japon, Perles d’Australie, est leur force de négociation auprès des fermiers. Leur collaborateur, Jeremy, est dans les fermes de perles pratiquant toute l’année pour forger le relationnel et s’assurer d’un tri alliant la beauté des perles et leurs prix.

Internet est un outil formidable pour « dénicher » de bonnes affaires. Plusieurs critères sont à prendre en compte avant d’effectuer un paiement pour l’achat d’un bijou qui,  une fois entré dans votre famille, s’y trouvera durant de très très longues années s’amusant des générations les unes derrières les autres. C’est pourquoi l’achat d’un bijou de ce rang mérite une attention toute particulière. Le prix est un vecteur attractif, la présentation, les photos, les argumentaires sont là pour vous guider dans vos choix. Les très grands moteurs de recherche permettent de trouver rapidement ce que l’on cherche. L’utilisation de plusieurs mots clés comme  » collection de pendentifs de perles de tahiti  » par exemple permettent de s’assurer d’obtenir des réponses concrètes. Une fois trouver il faut vous assurer que derrière le site selectionné, si séduisant qu’il puisse être, il existe une équipe apte à vous servir dans les meilleurs conditions.

Le métier d’importateur comporte beaucoup de savoir faire, surtout sur la nomenclature douanière. Lorsqu’un achat se fait à l’étranger vous êtes importateur et devez vous impliquer en respectant cette nomenclature stricte. Effectuer votre achat auprès d’une compagnie dont le siège social est en France vous assure que l’importation a déjà été faite, sous la responsabilité de la compagnie sélectionnée. Cette compagnie située en France réponds aux mêmes lois que les vôtres,  en cas d’insatisfaction vos recours sont beaucoup plus simples.

Prenez votre temps pour choisir et osez demander la mise en réalisation d’un pendentif de perles de culture de Tahiti selon votre propre création. Certain site ont cette capacité, comme NETPERLES.

Comment choisir son pendentifs de perles de Tahiti ?

Choisir sa beliere et sa perle de tahiti

Faire son Choix de Bélière et de la Perle de Tahiti

Avant de parler budget la première question à se poser est sur la teinte de la perle et sa forme. Doit elle être Ronde ? Ovale ? Goutte ? Baroque ?. Ensuite son diamètre voulez vous que la perle soit d’un fort calibre ou au contraire une perle discrète ? La joaillerie sera en Or Jaune ou Or blanc ? Cette bélière doit elle être toute simple pour mettre en avant la perle ou au contraire être sophistiquée pour donner à l’ensemble un aspect de valeur et d’originalité ?

Bien entendu la question du budget doit être évoquée, mais ne doit pas être le premier critère, car il est réducteur et parfois pour quelques euros de plus vous passez à coté du sublime. Écoutez si besoin est, les conseils du professionnel, décelez chez lui son implication afin de déterminer s’il veut vendre pour vendre ou si au contraire il a à cœur que vous fassiez l’achat d’un bijou qui vous correspond.

Un pendentif de perle de Tahiti doit être un bijou équilibré. La bélière doit sublimer la perle qui est dans ce cas précis du bijou pendentif l’élément primordial. L’harmonie qui s’en dégage doit être parfaite. Prenez votre temps pour choisir la teinte de la perle, trop foncée elle n’aura plus d’éclat, trop claire ses reflets n’auront plus de sens. La particularité des perles de Tahiti, appelée « Perles Noires » sont ses reflets tout à fait unique. Elles ne sont pas noires en réalité, elles sont foncées en opposition aux autres perles de culture qui sont blanches ou de teintes claires. Le vert est la teinte centrale, puis l’aubergine, le bronze, le cuivre, le rose, l’argent apporte ces touches tout à fait particulières qui font le charme des ces perles. Alors les extrêmes sont à éviter, sauf bien entendu si tel est votre choix et votre souhait.

Un perle en dessous de 8,00 mm ne peut recevoir le label  » perle de tahiti  » elle est trop petite. Si votre choix se porte sur un diamètre de 8,00 mm choisissez plutôt une bélière courte ou si elle est allongée sa finesse doit permettre de placer la perle de Tahiti en valeur. Si votre choix se porte sur une perle imposante de 15 à 20 mm prenez soin à opter pour une joaillerie « invisible » qui sublimera la perle ou un travail de création sophistiqué dont l’aboutissement sera un bijou d’exception. Des perles de ces diamètres sont rares et méritent une attention particulière. Pour les diamètres entre 10 mm et 13 mm vous avez l’embarras du choix pour vos bélières.

Qu’elle teinte de métal choisir pour rendre le bijou « parfait » ?

or blanc ou or jaune pour un pendentif de perle de tahiti ?

Le choix entre l'Or Jaune et L'Or Blanc ?

Si votre budget est serré vous avez le choix de prendre un métal précieux dont le coût est moindre que l’Or ou le Platine. L’Argent réponds parfaitement à ce critère mais vous devez prendre le soin de choisir une bélière en argent qui sera traitée Rohdié. Ainsi l’oxydation de l’Argent l’altérera pas la perle. Dans la mesure du possible le choix du métal doit être guidé en exigent un métal stable. L’or est un excellent équilibre qui correspond à l’éthique des perles. Il y a un rapport d’harmonie entre l’Or et les perles.

Alors Or Blanc ou Or Jaune ?

Les deux écoles fonctionnent bien. L’Or Jaune apporte sa chaleur, sa douceur, sa légende, il aura pour conséquence de faire du pendentif un bijou classique dans la pure tradition des bijoux en Or. L’Or jaune c’est avant le cachet du prestige qui s’accorde merveilleusement avec les perles de Tahiti. Vous aurez alors un bijou plus sucré qu’avec le choix d’une joaillerie en Or Blanc. L’Or Blanc qu’en a lui ce sera la touche de l’excellence, de l’exigence de la volonté d’être original, différent. Le bijou sera plus  » Zen « . Son caractère plus austère et froid viendra en opposition avec la chaleur et la douceur de la perle, cet équilibre parfait donnera un bijou réputé moderne. Il n’y a ni mieux ou moins bien, les deux teintes d’Or joueront à merveille leurs rôles de prestige.

Travail dans les fermes perlieres de polynesie francaise

L'un des travaux pour le soin apporté aux huitres perlières

Prix des bijoux sur Internet, pourquoi moins chers ?

Le prix des bijoux sur Internet, pourquoi sont ils, en règle générale, moins chers que dans le circuit traditionnel ?
C’est une question qui revient souvent :
« Mais comment faites vous pour présenter des prix aussi bas ? »
- Est-ce que cela signifie que les commerçants de quartier s’enrichissent avec de très importantes marges ?
- Est-ce qu’en réalité tous ces bijoux achetés jusqu’à lors ont été beaucoup trop payés ?
Ce sont des questions louables que chacun d’entre nous peut se poser. Alors quelle est donc cette réponse ?

Sans doute que les commerçants qui agissent sur Internet vendent sur tout le territoire Français et sont en réalité  des grossistes qui vendent sans l’intermédiaire des détaillants. La réponse est bien entendu : OUI. Cependant Internet ne veut pas forcément dire  » moins cher » votre vigilance doit être en alerte, car présenter un prix moins haut doit toujours avoir une explication cohérente.

En règle générale, les prix des articles, quels qu’ils soient, sont justifiés. L’entreprise qui fabrique les produits, les placent sur le marché, cherche à séduire sa clientèle, le prix de l’article doit avoir un équilibre. Plus les matières qui composent un produit sont nobles, plus le prix sera élevé, plus la sophistication du produit proposé est intense plus le prix sera important, plus la finition est exigeante plus le prix sera en conséquence. l’inverse est aussi valable La déduction saute aux yeux, les prix sont la plupart du temps justifiés.

Attention toute fois à ce qui peut paraître et qui n’est pas !

Ce qui va faire la différence c’est la nature même du circuit de distribution, comment le produit circule jusqu’aux mains de l’acheteur final ?

Chaque personne qui travaillent méritent sa paie, son salaire. Un produit porte tout au long de son périple ces facteurs humains. Les entreprises s’équipent de « machines  » dont les coûts d’amortissements deviennent rentables dès lors que les quantités vendues sont réelles et au rendez vous, en réduisant le facteur humain dans la distribution vous réduisez par conséquent son coût vous permettant de proposer des prix de vente plus attractifs.
Un bijou peut-être soit un artifice passager, qui s’accorde bien avec une tenue, une circonstance, soit un objet d’art de valeur dont la durée de vie n’est pas limité dans le temps. Les bijoux se composent de différentes matières dont la noblesse sont des évidences reconnues. Un diamant a plus de valeur qu’une topaze qui elle même à plus de valeur qu’une turquoise qui elle même à plus de valeur qu’un onyx ou un quartz. Cette échelle a été déterminée pour la rareté, la beauté, la densité de matière ainsi que la pureté de cette matière

Les perles de culture ou les perles fines se placent au rang des pierres précieuses, tels que les diamants, les rubis, les saphirs, les émeraudes. Le bijou qui en découle aura sa valeur fonction des critères des élément qui le compose. Une perle d’imitation ne peut avoir la même valeur qu’une perle de culture ou une perle fine, pourtant certaines perles d’imitation, fruit d’une industrialisation en usine ont des prix très élevés, car ces fabricants ont placé leurs exigences vers le haut. Le prix de vente en vitrine sera alors placés relativement vers le haut alors que la valeur même du bijou est moindre. Pourtant de tels bijoux auront une très grande durée de vie et apporteront un grand plaisir à celles et ceux qui les possèdent. Tout comme une perle fine sera plus précieuse qu’une perle de culture, la notion de rareté et d’exception lui apportant cette notion de valeur. Les perles de culture, dont l’intervention humaine pourrait faire penser qu’elles entrent dans la catégorie des perles d’imitation sont le fruit d’une suggestion humaine, la nature faisant ensuite son travail de progression, logique,  donnant ainsi naissance à une pièce unique et rare.
La perliculture n’est pas une science exacte, chaque greffe ne porte pas en son terme une perle, c’est une chance, un hasard que la jolie perle soit. C’est pourquoi elles sont au rang des plus hauts gemmes que l’homme connait sur cette terre. L’avantage est également de donner à  l’homme de savoir ou se trouve les éventuelles perles, alors que dans le domaine des perles fines, seul le hasard, la chance permettra au pêcheur de découvrir cette pièce d’exception.

Le prix d’une perle fine réponds, bien entendu, à celles qui ont les mêmes critères mais aussi de son propriétaire prêt à s’en séparer à la seule condition que le prix lui convienne. Une perle fine est « toujours » une pièce unique et singulière.

Un bijoutier indépendant, souvent entreprise familiale est un commerçant pluraliste apte à vous proposer aussi bien la médaille de baptême que la gourmette en argent de junior ou la rivière de diamants de l’épouse, de la montre de prestige de monsieur. Son rôle est de vous proposer des bijoux de différentes valeurs, pour répondre à différents budgets. Fonction de leur situation géographique les bijoutiers choisiront de se placer sur tels ou tels créneaux de prix, afin de répondre aux attentes des chalands de sa ville. Un même bijou présenté dans l’une des vitrines de la célèbre place Vandôme à Paris n’aura pas le même prix à Lyon dans une grande bijouterie de luxe, les critères de fonctionnement de la bijouterie, son personnel, le loyer de l’établissement sont eux aussi différents et forgent le prix de vente des bijoux en vitrine. Il était important de le préciser.

Ces bijoutiers indépendants ont une capacité de stockage définie par le lieu qu’ils utilisent, et leur puissance financière. Ils ne peuvent avoir de tout dans tous les domaines, c’est simplement impossible. Pourtant ils proposent beaucoup d’articles différents afin de pouvoir servir tous les chalands qui passent devant leurs vitrines. Les quantités dont ils disposent, surtout dans les bijoux haut de gamme sont limitées, tout comme la diversité, ils doivent faire des choix. Venez avec des exigences particulières, ces commerçants peuvent réagir en vous demandant de patienter quelques jours, ils s’adresseront alors à leurs fournisseurs pour avoir la pièce que vous demandez. Certains bijoutiers sont aussi joailliers ce qui leur permettent de réaliser des pièces uniques à la demande.

La loi du commerce règne,  car acheté à la pièce revient toujours plus cher qu’acheter en quantité, le prix de revient est alors bien différent. Ce qui signifie qu’un commerçant, détaillant n’aura pas les mêmes dispositions pour placer des prix de vente bas, tout en préservant la valeur des articles.

Ainsi la valeur est préservée et le prix devient plus bas lorsque celui qui achète en grosse quantité s’adresse directement aux chalands, au grand public, à tout le monde. Ce grossiste s’installant sur Internet pourra présenter des gammes d’articles de valeur, qu’il commercialisait auprès des détaillants dans le passé, directement auprès du grand public. Le circuit de distribution est alors réduit d’un cran le prix lui aussi.

Le grossiste se ravitaille auprès de fabricants, d’importateurs, de comptoirs d’achats. L’achat des gemmes, des pierres précieuses, des métaux précieux, des perles de culture, des perles fines, ne ressemble pas aux achats de tissu, de pantalons de robes, de costumes. Ce circuit est organisé par quantité, de capacité d’achat et de rythmes séculaires qu’il faut respecter. Selon que le grossiste à une importante capacité financière il pourra s’adresser directement à ces exportateurs dans les pays concernés, ou se diriger vers les importateurs prêts à leur vendre après que le marchandise ait été dédouanée sur le territoire Européen puis Français. Dans l’hypothèse où le grossiste s’adresse à des entités à l’étranger il joue alors le rôle d’importateur lui permettant d’éliminer un cran dans la chaine de distribution. Ses prix sont alors minorés de l’absence de l’importateur qui prenait sa marge bénéficiaire. Sa capacité de proposer des prix plus bas est alors beaucoup plus importante que le grossiste non importateur.

Imaginez alors que les exportateurs s’adressent directement au grand public,  à l’acheteur final, le prix de revient de la marchandise est encore plus bas et les prix de vente encore plus attractifs pour Madame et Monsieur tout le monde. Imaginez encore qu’une entreprise Française, Européenne, installée en France s’adresse directement à la source, avant les exportateurs, jouant ainsi le rôle d’export, d’import de dédouanement et de vente au grand public, la capacité de vendre à des prix records est une évidence, tout en préservant la qualité des bijoux. C’est le cas de NETPERLES qui s’approvisionnent directement auprès des fermiers et groupement de fermiers en perliculture, partout dans le monde.

Ce qui est important, c’est d’avoir la capacité d’effectuer des achats de bijoux de valeur à des prix extraordinaires sans que la qualité des articles ne soit altérée. C’est l’enjeu d’Internet, car une entreprise qui sait maitriser son circuit de distribution est forcément plus intéressante pour l’acheteur final, Madame et Monsieur tout le monde qu’un commerçant de proximité qui ne peut évidemment pas se soustraire à tous ces intermédiaires. Pourtant il arrive que certains commerçants se placent sur ce secteur, en faisant le voyage auprès des fournisseurs à la source, leur difficulté sera alors d’écouler des quantités tout en professant en proximité. C’est pourquoi ici encore Internet est une solution formidable, s’adressant à des millions de chalands, tous les jours.

Achetez des bijoux moins chers sur Internet c’est possible ! La qualité est préservée, et la dépense réduite, l’internaute doit s’assurer que les bijoux vendus correspondent bien au descriptif annoncé, méfiez vous des absences de texte et explication sur les bijoux, l’indispensable doit être notifié pour que vous puissiez, au cas échéant, vous retourner contre le commerçant et demander un remboursement.

Le groupe de sites NETPERLES, présent depuis 2002 sur la toile vous assure de la qualité de ces bijoux à des prix extraordinaires toute l’année. Le bijou sur mesure reste possible, nous mandatons alors un atelier de joaillerie en France pour réaliser le travail et l’étude du bijou.

Internet permet à tous d’acquérir des bijoux de valeur à moindre coût.

GROUPE INTERPEARLS